• L'appel profond

    L'appel profond à se reconnaître n'a rien à voir avec un désir.

    Le désir est lié à l'idée d'être quelqu'un.
    Ce quelqu'un désire.
    Il pense que l'éveil va lui apporter un mieux être, un état de félicité permanente, une joie existentielle stable, de belles émotions, un nouveau job épanouissant, un compagnon avec qui la communion sera totale...

    L'appel profond à se reconnaître n'a rien à voir avec tout ceci.
    Cet appel n'est pas "personnel".
    Il n'est pas une recherche d'un expérientiel particulier.
    Il est une aspiration profonde à "Voir" la réalité telle qu'elle est, dans l'instant, coûte que coûte et quoi qu'il se passe.

    Qu'est-ce qui est vraiment vrai, dans l'instant ?
    Qu'est-ce que "je" ? À quoi fait-il référence ?

    Cette aspiration entraîne souvent de l'inconfort
    L'inconfort de réaliser que tout ce que l'on croyait vrai n'est en réalité qu'une pensée crue.
    L'inconfort de réaliser que ce que l'on pensait stable, ce sur quoi l'on pensait pouvoir se reposer est en réalité en perpétuel mouvement, changement.
    L'inconfort d'assister à l'effritement de notre monde, ce monde sur lequel nous avions bâti toute notre identité.

    L'éveil est à ce prix, il ne reste rien, absolument rien à quoi se raccrocher, quel cadeau ! :))
    Alors la Reconnaissance peut se révéler, se dévoiler doucement.
    C'est la Grâce.
    La Beauté des retrouvailles.


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Sylvie
    Samedi 13 Août 2016 à 12:21

    Gratitude, douce Marion...cette aspiration profonde est vraiment un cadeau...je t'embrasse Sylvie

      • Samedi 13 Août 2016 à 13:18

        Coucou Sylvie,

        Oui :))

        Gratitude

        et tendresse Coeur vers vous deux.

    2
    Imad
    Dimanche 28 Août 2016 à 12:03

    C"est un texte qui explique parfaitement ce qui se passe, je dirais plutôt ce qui arrive car lorsqu'on dit "c'est ce qui se passe" c'est comme s'il y avait une cause un moment avant et un effet un moment après alors qu'en réalité tout arrive en même temps. 

    Avant Janvier 2015 j'étais un spectateur bien calfeutré dans un siège de cinéma m'identifiant tantôt à la clarté de l'acteur et tantôt à sa confusion j'étais encore dans cette distance, la peur la réclamait intensément mais la souffrance était tellement grande que la carapace hideuse de l'ego construit en travers de la vie a fini par céder, et bizarrement  par un événement inexpliqué, et c'est la période où j'ai eu une soudaine perte de mémoire,   le spectateur a disparu, je suis devenu l'acteur lui-même, mon siège au cinéma est devenu vide j'ai disparue et adopté et adhéré irrévocablement au scénario écrit pour moi par l'Unité. Après cette acceptation j'ai découvert avec joie et stupéfaction que mon histoire était déjà dans le scénario et c'est moi qui me débattait dans cette camisole de force comme un fou. 

    merci Marion à très bientôt

      • Dimanche 28 Août 2016 à 13:31

        Bonjour Imad,

        quel est ce "moi" pour qui le scénario a été écrit et qui a une histoire ?

        et qui es-tu donc par rapport à l'unité ?

         

        Du coeur

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :