• Non duel

    L’état non duel n’est pas une expérience, ce n’est pas un concept. Il résulte de la réalisation de notre nature véritable. Ce n’est pas « savoir » ce que c’est, c’est devenir cela entièrement. Et c’est la simplicité même car nous l’avons en réalité toujours été. Cet état est tout simplement naturel.

    Dans cette réalisation, il nous est donné de « voir », de vivre qu’il n’y a jamais eu personne pour décider quoi que ce soit, le « moi » n’a jamais existé. Alors bien sûr cette réalisation se fait également sans « moi ».

    Il nous est aussi donné de « voir », de vivre que nous sommes Un. Il n’y a plus moi et le monde. Je suis cela même qui embrasse et est toute la manifestation.

    Le « voir » n’est pas un mouvement des yeux, nous sommes vision.

     Et le paradoxe est que, tant qu’il y a recherche avec l’idée d’être une personne, alors cela ne peut être perçu car «celui» qui cherche est la pensée même qui a besoin d’être déracinée.

     

    L’état non duel ne doit pas être confondu avec les bénéfices secondaires ou aspects positifs qui peuvent s’ensuivre. La félicité, la joie constante souvent décrites ne sont pas l’état non duel, elles sont des apparitions expérientielles, conséquences de cette réalisation.

    L’état non duel n’est pas un mieux-être personnel, une expérience délicieuse ni même un état de perfection. Ce qui ne veut pas dire que des transformations au niveau du corps mental n’auront pas lieu. Il n’y aura simplement plus aucune accroche à cela, plus aucun désir de changement, d’amélioration personnelle. Il y a simplement ce qui est, ce qui apparaît, dans l’Instant. Et c’est la perfection de l’Instant.

    L’état non duel n’a rien à voir non plus avec les expériences mystiques ou merveilleuses, les états modifiés de conscience ni même les expériences brèves d’éveil. Ce que nous sommes est la source, l’amont de toute expérience.

    Elle n’est pas non plus la disparition de l’égo (ensemble des pensées crues). L’éveil a pour conséquence la chute, généralement progressive, de conditionnements et des pensées crues, la première d’entre elles étant l’arrêt de la croyance en l’idée « moi », auteur des pensées et des actes.

    Ce moment spécifique est souvent suivi d’une période plus ou moins longue que l’on peut qualifier de lune de miel où tout s’écoule alors, dans la fluidité du moment, sans aucune résistance. Puis il n’est pas rare de voir revenir l’ancien système de pensées ressurgir avec une impression d’oscillation entre être Conscience et revenir à l’état duel. La différence étant que cela n’arrive plus « à moi », personne, mais « en moi », Présence Conscience.

     Et tout est ainsi simple invitation à « voir », par Amour de la Réalité, ce qui est encore illusoire et que nous croyons vrai, de la plus petite pensée crue à l’univers entier. En Réalité, tout est déjà accepté de soi-même, tout est Vie.

     Ce que je suis se révèle à lui-même de plus en plus clairement. Et cela se manifeste dans le monde par une simplicité naturelle qui ne peut être décrite.

     Instant simple, hors temps, perçu tel qu’il est. Transparence du monde.

     Merveille ordinaire.

     

    Marion


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Marylaure
    Mercredi 7 Octobre 2015 à 13:55

    Suite à ton texte, suite à la dernière vidéo sur youtube, une émotion monte, une expansion intérieure, une douce chaleur, "juste ça" (si on veut y mettre des mots) et ensuite le "moi" revient, sollicité, répond, parle, refonctionne...le monde me happe...c'est très déstabilisant ces vas et viens....

    Merci Marion.

    Marylaure 

      • Mercredi 7 Octobre 2015 à 21:57

        Bonsoir Marylaure,

         

        Merci pour ton mot.

        Le "moi" revient , est-ce si sûr ? de quoi serait-il fait ?

        Et au sein de quoi tout cela apparait-il ?

        De tout coeur

         

        Marion

      • Marylaure
        Jeudi 8 Octobre 2015 à 09:15

        Non, ce n'est pas si sûr...c'est la vie qui me traverse, qui traverse ce corps-mental...c'est les conditionnements qui me font croire qu'il y a un moi, la pensée crue depuis tant d'années...être juste la présence qui vit ça.

        Merci Marion pour ton éclairage.

        De coeur à coeur

        Marylaure

    2
    Loïc
    Mercredi 7 Octobre 2015 à 18:22

    Merci

    yes

      • Jeudi 8 Octobre 2015 à 10:14

        c'est toujours une grande joie de partager :)

         

    3
    EMILE
    Jeudi 8 Octobre 2015 à 00:07

    bonsoir Marion

    tu dis qu'il y a encore des conditionnements à voir, que l'égo est toujours présent et qu'il n'y a pas de moi qui voit cela, mais que cela est vu. Il y  un processus de chute des conditionnements crus. J'habite à la campagne, il y a un cheval, tres vieux cheval, récupéré par des voisins pour lui éviter la boucherie. Ce qui est étonnant c'est qu'il s'appelle vishnou, un clin d'oeil ou une croyance? Ici il pleut assez souvent, et je suis étonné de voir comment vishnou ignore la pluie, comme d'ailleurs souvent les animaux en général, il continue de manger l'herbe dans le champs totalement libre de cette pluie qui lui tombe dessus, c'est cela pour moi la liberté, le sens de la vie sans conditionnement, vishnou n'a pas d'égo, ce sens du moi. tant qu'il y a un égo, ce sens de la personne,  il ne peut y avoir que conditionnement et dualité. Ce qui voit ça est libre ici.

    4
    Stephanie
    Lundi 29 Août 2016 à 17:56
    Oh mon dieu comme je m'y retrouve dans ce texte .le moment où il a été vu qu'il n'y a personne à été suivi par environs deux ou tout s'écoulait, toutes émotion même les pires pouvais venir il était su au fond que je n'étais pas touché. Sauf que depuis j'expérimente une puissante violence intérieur. Rage colère haine douleur cri et peur en tout genre se succèdent. Je me sent vide perdu morte et je me voie agir je voie toutes ces pensées arriver d'elle même sent pouvoir agir je souffre sans pouvoir intervenir et je me sent piégé enfermé prisonnieres de tous ces conditionnement. Je n'ai pas de mots pour décrire à quel point cette souffrance qui me dechire de l'intérieur est insupportable
      • Lundi 29 Août 2016 à 21:01

        Bonjour Stéphanie,

        qui se sent vide, perdue et morte ?

        qui ne peut pas agir intervenir ?

        Simplement revenir à la Source. Ce que je suis est en amont de toute expérience.

        Et depuis la Source, Voir. Y a t-il alors quelqu'un pour se sentir piégé, y a t-il alors une quelconque volonté que ce soit autrement que tel que c'est ?

        Du Coeur

         

         

         

    5
    Stephanie
    Mardi 30 Août 2016 à 09:29
    Merci marion de ta réponse. Qui ? Cette question revient 100 fois par jour et ça ne change rien. Bien sûr qq chose à changé depuis ce jour où j'ai dit : " ohh mais il n'y a personne la " mais la souffrance est revenu. En vrai je vois bien que ce ne sont que des pensee qui tourne et que il y a comme attractions vers ces pensées. Qui qui ? OK mais ça ne m'aide pas du tout aussitôt que c'est vu une autre pensée arrive et ainsi de suite jusqu'à créé une boucle infernale.et pourtant il a souvent été vu entre temps même clairement que la vie se joue et que c'est juste un focus vers les pensées qui les rendent réel. Oui oui tout cela à déjà été retourné sauf que ça souffre encore ça pense encore je souffre. C'est comme s'il y avait une attente. Quelque chose à l'intérieur veut très fortement comprendre et savoir. Puis amalgames de choses qui créent embrouille. En fait c'est comme si je savait mais je je refuse de le voir. Merci à toi
      • Mardi 30 Août 2016 à 13:39

        La question "qui" n'attend pas de réponse intellectuelle. Cette question ramène simplement et directement à ce que nous sommes :)  dans une expérimentation directe.

        Il semble que tu aies fait une expérience d'éveil mais l'expérience n'est pas l'éveil et le "je" individuel n'a pas été déraciné. La réalisation est "savoir" (ce n'est pas un savoir intellectuel) de façon indubitable et sans retour en arrière possible que le "moi" auteur des actions n'est qu'une pensée.

        Déjà ce qui monte de te dire est que l'attention est tournée vers le monde phénoménal. Tu ne trouveras pas ce que tu es de ce côté là. Ok, une pensée apparaît, puis une autre. N'attends pas que les pensées cessent, c'est peine perdue :) Il y a attraction parce que l'attention est focalisée sur les pensées et il y a croyance en la véracité de leur contenu .

        La vision est un retournement de regard, qu'est ce qui constate les pensées qui défilent ? et re-devenir cela même qui constate. Et depuis Cela que je suis, Voir : les pensées perdent leur pouvoir de fascination, elles sont simplement des pensées qui passent. Elles ne disent rien à propos de ce que je suis.

        Il y a aussi souvent des idées à propos de "l'éveil" qui "bloquent" la réalisation du style "alors si je ne vis pas ce que j'ai lu chez d'autres éveillés, ce ne doit pas être cela". Je ne sais pas exactement ce qu'il en est pour toi, en quelques phrases c'est un peu court de voir.

        Si tu le souhaites je propose des accompagnements pour aider à "démonter" les pensées crues qui viennent voiler en apparence ce que nous sommes.

        Dans le coeur avec toi :))

         

    6
    Stephanie
    Mardi 30 Août 2016 à 14:34
    Merci et oui c'est comme une voile et je me dit qu'il faut éliminer toutes ces pensées car c'est elles qui créent souffrance et pourtant je sais que ça ne fonctionne pas comme ça .oui ce serait super d'être accompagner .peut tu me donner les conditions ? Je te remercie
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :