• L'Amour s'exprime et se donne dans le monde quand la Vacuité rejoint l'Expérientiel, quand le Silence rejoint le foisonnement de Vie.

    La transparence de l'Instant pur empli de couleurs.
    C'est la Source immaculée qui embrasse toute sa création.

    Et c'est ce que nous sommes "consciemment" lorsque nous lâchons toute tentative de contrôle, toute crispation liée à la volonté que le monde se plie à nos propres exigences.
    C'est ce que nous sommes quand alors un réel relâchement physique et émotionnel peut enfin se vivre et entraîner dans son sillage un grand Ouiii à tout ce qui survient.
    Un alignement, une fusion intime, amoureuse s'opère. Une alchimie.
    A cet instant, plus de dualité.
    il n'y a plus deux, juste Cela Qui Est.
    C'est l'Amour.

    Il n'y a rien à part l'Amour 

     


    votre commentaire
  • La réaction est une action qui naît d'un conditionnement qui n'est pas rencontré directement. Elle est toujours en lien avec un concept, une pensée de passé projetée dans un futur imaginaire.
    Elle est une stratégie d'évitement, de refus, un échappatoire à l'instant tel qu'il est.
    Alors il y a l'apparence de quelqu'un qui est "emporté avec..."

    L'action juste vient du Coeur, de la Conscience, du vide de "moi".
    Elle est vierge de toute pensée, de toute référence à un futur ou passé imaginaire, elle ne fait pas appel à la mémoire.
    Et depuis cet espace vierge, elle s'inscrit dans le flot de la vie.
    Spontanée et naturelle, elle vient simplement répondre aux situations de vie avec justesse, la justesse du moment présent.
    C'est simplement ce qui se produit.


    2 commentaires
  • Lorsque vous lisez ou entendez : "la Conscience est notre vraie nature, nous sommes cette Conscience, je suis Cela, l'Absolu", comment entendez-vous ces paroles ?

    Voyez-vous que vous les rattachez directement à "je", "nous" en tant que personne, individu ?

    
Voyez-vous que, de manière automatique, pour trouver la conscience, la vision semble partir de ce que vous pensez être "moi" pour s'étendre, s'étirer vers le plus grand, l'Espace, l'Infini, la Conscience ?


    Voilà exactement où se situe l'erreur de perception.


    Il n'y a jamais eu de "je" ou "nous" individuels. 


    Lire la suite...


    7 commentaires
  • Dans la simplicité de cet instant, 
ne plus "regarder",


    Laisser le Regard se déposer, fondre et se diluer en Soi,


    Il n'en reste rien,


    Ou plutôt demeure le rien et le tout à la fois,


    Cela qui ne meurt jamais,

    
L'Etre sans limite,


    Cela qui se reconnaît, se goûte et s'aime pleinement et sans réserve.


    votre commentaire
  • Lorsque l'on perçoit que l'individu séparé n'a aucune réalité, bien souvent il y a ce moment où le "vide" apparaît.
    Et lorsque ce vide émerge, il est fréquent que le processus d'investigation s'arrête net par peur ou désintérêt.
    En effet, très souvent, il y a refus d'aller l'explorer, d'entrer en intimité avec cette impression en raison de tout un tas de pensées colorées qui viennent "teinter" ce mot.

    Lire la suite...


    2 commentaires